« La Guerre des trois rois » de Jean-Laurent Del Socorro

L’intrigue se situe en 1588, en amont du premier roman de Jean-Laurent Del Socorro, Royaume de vent et de colères, que l’on peut avoir lu ou pas.

Sous forme de journal, on y retrouve la Compagnie du chariot et sa capitaine Axelle au milieu d’un des points culminants (avec le massacre de la Saint-Barthélemy) des guerres de Religion. Henri III affronte le très (trop) influent duc Henri de Guise et sa ligue catholique.

Se rendant compte de son impuissance, le roi décide d’utiliser la dangereuse magie de l’Art-bon afin d’éliminer son adversaire. Son but est de permettre au futur Henri IV, un protestant et son héritier indirect, de pouvoir un jour accéder au trône. La Compagnie va constituer son bras armé et, grâce au journal, on va se retrouver au cœur des événements.

Il s’agit d’une uchronie légère puisque les grandes lignes historiques sont respectées. Les points divergents, mais non négligeables, sont l’apport de la magie de l’Art-bon pour le côté fantasy et aussi la présence de personnages féminins au premier plan, notamment la mystérieuse Agnès de Loignac qui se révèle au fur et à mesure.

C’est extrêmement bien documenté, ce qui rend l’immersion rapide et totale. C’est fascinant de se retrouver au cœur d’un événement historique très connu avec un zeste de fantasy et aussi des portraits dessinés saisissants, notamment Henri IV, pour enjoliver le tout. Bien sûr, ceux qui ont un peu suivi leur cours d’histoire ne seront pas surpris par l’épilogue, mais le jeu en vaut la chandelle. Pour une première, ActuSF Graphic démarre très fort !

Chronique de Philippe ‘1540’ Goazempis

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Eriophora » de Peter Watts

Dans ce nouveau livre de Peter Watts, on suit Sunday, la narratrice, qui fait partie …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.