« Je m’habillerai de nuit » de Terry Pratchett

Tiphaine Patraque est une sorcière de seize ans qui vit dans le Causse et dont le quotidien consiste souvent à jouer les infirmières ou les assistantes sociales.

Pas beaucoup de magie, mais une vie bien remplie, d’autant que le vieux baron choisit ce moment pour mourir et qu’il faut gérer sa succession… Et pourquoi les gens semblent-ils soudain se (re)mettre à haïr les sorcières et à vouloir les détruire ?

C’est sûr, il y a anguille sous roche, ou plutôt malveillance venue du fond des temps ! Heureusement, Tiphaine pourra compter sur l’aide des Nac mac Feegle. Enfin, leur aide… Quatrième volet des aventures de Tiphaine Patraque, Je m’habillerai de nuit peut se lire assez facilement même si l’on ne connaît pas les précédents tomes.

Il s’attelle à décrire par le menu la vraie vie d’une sorcière, loin de l’image d’Épinal de ces dernières. C’est une existence faite de doutes, de remises en cause et de recherche de soi. Tiphaine devra affronter un grand méchant, mais on a l’impression qu’il est surtout là pour permettre à la jeune fille un passage initiatique vers l’âge adulte, en devenant une « vraie » sorcière, et en faisant LA rencontre.

C’est du Pratchett, les fans adoreront, les autres trouveront agréables les aventures parfois rocambolesques de l’adolescente. Les néophytes auront sans doute un peu de mal avec le langage des Nac mac Feegle (je vous conseille la lecture à haute voix, ça aide !), mais ces petits personnages belliqueux et adorables font une bonne partie du charme de la série. C’est classique, et un peu déjanté aussi, du Pratchett vous dis-je !

Chronique de Sylvie ‘822’ Gagnère

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Eriophora » de Peter Watts

Dans ce nouveau livre de Peter Watts, on suit Sunday, la narratrice, qui fait partie …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.