Interview : l’Atelier perché

C’est lors de la convention de science-fiction de l’été 2021 que j’ai eu le plaisir de rencontrer Bénédicte Coudière et Élodie Serrano bien connues toutes les deux de Présences d’Esprits. Nous avons échangé à propos du forum où elles sont très actives, « L’Atelier Perché », un forum d’entraide entre auteurices.

 

 Après le constat du manque d’un espace correspondant à leur valeurs, elle ont participé, avec une cinquantaine de membres, à la fondation de ce nouvel espace.

Le projet s’est décidé en septembre 2020 et très vite le bêta forum a été mis en place (5 décembre 2020, ouvert administrativement le 1er janvier 2021).

Fort d’une cinquantaine de personnes, plus ou moins impliquées en fonction de leurs possibilités, le forum ne s’est volontairement pas créé en association, privilégiant un fonctionnement horizontal, ouvrant le dialogue à toutes personnes qui souhaiteraient prendre une part dans cette organisation.

Un soin tout particulier a été apporté aux valeurs de ce forum : « Ce qui nous a motivé dès le début c’est l’inclusivité : respect, travail d’écriture pour s’améliorer en tant qu’auteurice et grandir. Grandir en tant qu’écrivain.e et sur nos valeurs justement.  Nous sommes aussi là pour échanger sur la représentation dans les œuvres de l’imaginaire : comment écrire ou ne pas écrire sur un personnage. »

Dès que l’on arrive sur le site de « L’Atelier Perché », vous êtes invité à lire le mode d’emploi du forum et à bien intégrer les textes fondateurs. Bénédicte et Élodie insistent sur le fait que la bienveillance est indispensable à l’intégration du forum. D’ailleurs les modérateurs sont vigilants et n’hésiterons pas à faire un rappel des règles si les messages sont volontairement provocants et blessants.

Bénédicte rappelle que : «La bienveillance c’est important dans le sens ou ce sont des propos qui peuvent potentiellement être problématique. On est tel que l’on est construit. C’est à dire que tout est fonction de notre éducation, la société dans laquelle on a évolué… On peut être amené à écrire, sans s’en rendre compte, des propos qui peuvent être problématique. Et ce n’est pas parce que je signale que cette phrase-là est problématique que je suis en train de juger ton texte. C’est un retour d’information sur ton texte. On peut être amené à écrire une scène problématique parce que c’est le texte qui le veut, on peut être amené à écrire par manque d’information sur la personne avec qui on parle, qui va entendre des propos qui ne vont pas lui plaire ou la choquer.

Et du coup, la bienveillance, passe aussi par une gestion obligatoire des  trigger warnings  sur les textes. Ainsi, à l’intérieur du forum certaines informations sont demandées, pour que chacun puisse se sentir en sécurité sur le forum.

Du coup on peut reparler de l’inclusion, une autre de nos valeurs. On veut accueillir tout le monde dans sa diversité et ce qui nous a amené vers des questions d’accessibilité du forum, comme des personnes avec des difficultés visuelles, qui ont eu des trauma… »

La notion de triggers warning[i], dans ce forum, est clairement explicitée et permet d’éviter de protéger les bêta-lecteurs sensibles sur certains sujets et qui seront parfaitement prévenus. Encore une fois la bienveillance est le phare de ce forum.

Enfin au niveau de la modération Élodie précise : « Du coup, on veut aussi la transparence du fonctionnement du forum en termes administratifs. Les modérateurs ne prennent pas de grandes décisions secrètes. Les membres sont parfaitement informés, en détail, de la formation des équipes, et comment participer aux différents groupes. Il y a aussi des systèmes qui permettent aux membres de faire des suggestions aux modérateurs, voire d’adresser des plaintes s’ils trouvent qu’il y a des sujets qui ne vont pas bien sur le forum. Tout cela invite à être vraiment dans l’échange pour maintenir cette organisation la plus horizontale possible. L’équipe de modération n’est pas au-dessus du reste des membres du forum. Ce sont des membres à qui le reste du forum accorde leur confiance pour gérer  leur modération, ce sont des représentant des membres du forum et pas des VIP du forum. »

Bénédicte ajoute « D’ailleurs un modérateur peut se faire modérer ! »

Elodie  poursuit sur l’organisation :  « On a 3 équipes de modération qui se partagent 3 sections du forum. Chaque équipe de modération n’a de pouvoir que sur sa section. Ils n’ont rien à dire sur les autres sections du forum. Et pour créer un feed back et une sécurité afin d’ éviter qu’ une équipe de modération  dégénère, il y a une hiérarchie circulaire entre les 3 équipes. L’équipe A à autorité sur  l’équipe B, qui a autorité sur l’équipe C, qui a autorité sur l’équipe A. Si il y a des membres qui ont des problèmes et trouvent que les modérations sont injustes, ou si il y a un problème de conflit interne  dans une équipe, ils peuvent s’adresser à l’équipe qui est leur référente pour demander un second avis. »

Elle explique qu’il y a 3 sections dans le forum, outre la section valeur, mode d’emploi etc. La première section sera « accueil et discussion » , dans laquelle on va pouvoir se présenter, papoter de tout et de rien,… »

Elodie ajoute « On accueille les nouveaux membres, on les oriente. C’est là où il y aura les sections d’aide aussi. On a même un système de guide, comme un parrainage. Dans notre esprit d’inclusivité, on essaie d’utiliser des termes non genrés sur le forum. Du coup quand les nouveaux membres se sentent un peu perdus sur le forum, ils peuvent demander l’aide d’un guide qui les accompagnera soit pour la découverte de la vie du forum, soit pour les bétas, soit pour les deux.  Les membres fondateur ont pris conscience que pour les personnes  neurodivergentes, ça peut être difficile socialement quand on a pas les clefs . La neurodivergence, c’est tout ce qui fait fonctionner le cerveau d’une façon qui diffère de la norme. Anxiété, dépression, spectre autistique, trouble de l’attention, TOC,» .

Bénédicte ajoute «  ça peut être aussi des personnes introverties à l’extrême, qui se sont isolées, ou ne se sentent pas à leur place parce qu’ils-elles n’ont pas la même façon de penser que la société en général. »

On y trouve une section boite à outils, et tout ce qui est classique sur un forum d’écriture : « vous fonctionner comment sur l’écriture ? », « qu’est ce que vous pensez de prendre un nom de plume ». Il y a une section sur l’écriture inclusive, et des sujets qui, sur d’autres espaces, pourrait être plus polémiques. Pour l’instant, ça se passe bien, mais c’est utile de savoir écrire des personnages racisés, comment créer un univers plus diversifié, quel type de vocabulaire, et si j’ai un personnage sur le spectre autistique, comment je le décrits de manière respectueuse.

On trouve aussi sur le forum un annuaire d’experts sur des sujets sensibles avec toujours cette idée d’entraide. Par exemple un membre peut  déclarer: je peux vous aider pour relire un descriptif d’un personnage du spectre autistique. Dans la section boite à outils, on a aussi une liste plus générale  d’experts de toute sorte.

Bénédicte indique aussi qu’il y a une section sur la publication où l’on se tient au courant des appels à texte, ou les maisons d’édition qui ont ouvert les soumissions. Une boite à outil (quand vous publiez « pensez à Ursaff, Sofia,…), avec des échanges un peu plus techniques quand on commence à publier

Bénédicte précise que « le forum est ouvert à tous les écrivains avec un focus sur l’imaginaire,  même ouvert à la littérature « blanche ». A l’heure actuelle, il y a quelques poètes sur le forum mais les membres n’ont pas forcément les compétences dans le forum pour relire de la poésie ou du théâtre. Cependant si des gens sont intéressés et compétents dans ces genres, ils sont attendus. Le forum n’est pas du tout fermé à ce type d’écritures ».

Élodie ajoute que si le forum est ouvert à tous, c’est avec le brassage d’expérience que l’on s’enrichit. Les jeunes auteur.ices apportent leur fraîcheur et leur nouvelles idées, tandis que les auteur.ices plus expérimentés apportent leurs connaissances du milieu acquises avec les années. Cela créé une émulation. C’est un lieu pour tout niveau d’expérience et on a même quelques membres qui ne cherchent pas forcément à écrire des textes mais aiment découvrir des textes et  lire de nouveaux auteur.ices.

Il y a aussi une section d’animation et d’atelier d’écriture ; on a des petits exercices, des petits jeux d’écriture, un fil où on travaille sur des descriptions , une cadavre exquis. Nous dans les équipes, on souhaite que cette section se développe donc on lance des exercices, mais ce que l’on souhaite c’est que n’importe qui dans le forum lance des exercices d’écritures.

Bénédicte explique ensuite le principe de la section « Carnets » :

« On a 3 types de carnets. Il y a les carnets d’auteur .ices où on peut trouver tous ses projets, selon un canevas prédéfinis pour que les infos soient pertinentes, les trigger warning obligatoires dès qu’il y a un extrait de texte, un pitch pour savoir de quoi parle le texte, et des questions facultatives sur : y a t-il des personnages racisés, neurodivergents, autiste… quel est la représentation dans ton contexte. Où en est ton projet ? C’est un carnet de bord, en fait, pour l’auteur.

Ensuite on a les carnets de projets en cours  ou on peut mettre des extraits pour les partager avec les membres. Un membre ne peut pas avoir plus de 2 carnets ouverts et c’est un carnet = un projet, et pas plus de 2 extraits par semaine. Tous les membres du forum peuvent lire ces carnets. Toutefois, ce n’est pas un espace de bêta-lecture, c’est un espace d’encouragement. L’auteur.ices peut ouvrir un brainstorming si il-elle a un soucis sur un passage de son texte.

Le 3ème carnet est un carnet caché , éditorial. L’accès se fait sur critères et sur demande. C’est un retour d’information sur la publication d’où l’accès réservé : 6 mois d’ancienneté, 200  messages sur les espaces de lecture, et quelque bêta-lecture. » »

Enfin pour rappel Bénédicte et Élodie insiste sur l’élément indispensable pour intégrer le forum : la Présentation.  « C’est obligatoire pour entrer sur la bêta-lecture et pour poster sur le forum. C’est un blocage technique. L’objectif c’est de savoir avec qui on échange. Ça évite et limite aussi ce qui se passe sur certain forum ou « je poste mon texte, je prends les relectures et vous n’entendez plus jamais parler de moi ! »

Enfin, le dernier espace est celui des Bêta Lectures. Il est subdivisé en différentes parties : extraits, textes long, textes courts, pitch, synopsis, divers (poèmes, etc.) de façon à ce que les relecteur.ices sachent où aller pour lire rapidement ce où il-elles sont le plus à l’aise. En revanche, on ne reformule pas les textes, mais on signale les incohérences, lourdeurs ou ce qui ne fonctionne pas, sauf si dans la présentation de l’auteur.ices, il-elles indiquent qu’il-elle accepte toutes les suggestions d’amélioration. ».

Bien d’autres fonction sont incluses dans le forum l’Atelier Perché qui met l’accent sur l’inclusion, la bienveillance et le travail d’écriture. Il est donc indispensable de bien lire les règles d’entrée  pour y travailler en toute sérénité et en progression.

[i] « un traumavertissement ou un trigger warning en anglais (communément réduit au sigle TW) est un avertissement, généralement écrit, qui prévient qu’un contenu (graphique ou non) pourrait réenclencher un traumatisme psychologique à une personne. »

A propos de Olive

Pilier du Club, Olivier fait partie des anciens et continue à faire vivre AOC, le recueil de nouvelles trimestriel, dont il est le maquettiste et rédacteur en chef. A l'occasion, Olivier publie aussi des nouvelles, participe aux salons, à d'autres revues, rédige des articles dans PdE, gère le site Internet, etc. Dans le milieu, on le surnomme le Shiva de l'imaginaire !

Consulter aussi...

« Des timbres pour la science-fiction ! »

La société Royal Mail (opérateur postal du Royaume-Uni) vient de produire une série de 6 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.