« Stephen King à l’écran » de Ian Nathan

Ian Nathan, célèbre critique de cinéma londonien, officiant entre autres pour The Times ou The Independent n’en est pas à son coup d’essai littéraire. Alien, Terminator, Les Animaux Fantastiques, Les Frères Cohen ou encore Tim Burton ont déjà donné lieu à d’excellents ouvrages.

Ici c’est donc à Stephen King qu’il s’attaque. Est-il encore nécessaire de présenter Stephen King, le « Maître de l’Horreur » ? Près de 120 livres, quelques 330 nouvelles, l’auteur a su au fil des décennies s’imposer comme un acteur majeur de la littérature d’horreur et de fantastique, devenant ainsi une mine d’or pour l’industrie cinématographique.

Le livre s’ouvre d’ailleurs sur une passionnante introduction mettant en lumière les rapports de Stephen King au cinéma. Nathan nous plonge ensuite dans l’univers de l’écrivain à travers 73 adaptations : longs-métrages, séries ou téléfilms, depuis Carrie en 1976, jusqu’aux séries Mr. Mercedes et Castle Rock, encore en production.

Chaque œuvre est décortiquée, documentée, illustrée de photographies marquantes aux légendes pertinentes, et truffée d’anecdotes intéressantes. Ian Nathan nous livre la petite histoire de chacune des productions, remettant celles-ci en perspective dans la carrière de l’auteur. On sent l’érudit de King derrière la plume de Ian Nathan, le passionné. Il garde cependant son œil critique.

Sans pour autant dénigrer complètement le « moins bon », il sait prendre suffisamment de recul pour séparer le bon grain de l’ivraie. Le résultat est un inventaire complet des obsessions de Stephen King et de son génie créatif, un voyage dans l’esprit du romancier à travers le grand et le petit écran. Que l’on soit fan du maître ou cinéphile, cet ouvrage est un objet à posséder absolument. Un magnifique cadeau à offrir ou à s’offrir.

Chronique de Sylvain ‘1864’ Bouchereau

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« La Guerre infernale, tome 1 » de Pierre Giffard et Albert Robida

Ce très beau livre bénéficie des illustrations de Robida, dessinateur célèbre, journaliste et romancier passionné …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.