« Extincta » de Victor Dixen

C’est l’histoire de la disparition programmée de la race humaine, après l’extinction générale de toute la faune et de toute la flore terrestre.

Quelqu’un égraine la litanie des jours qui passent et qui rapprochent l’évènement funeste à venir. Les hommes ont tué la planète et la colère de Terra est terrible.

Un petit nombre de rescapés, tous métis à la peau plus ou moins sombre, se répartit sur la Grande Ile du Nord, en quelques cités-états moyenâgeuses. Dans chacune d’entre elles, vivent une poignée de Maîtres au sommet de la hiérarchie et des serfs en grand nombre tout en bas.

Sur le plan éthique, cette mini-civilisation ne mérite pas d’être sauvée. Et puis, pendant que le décompte des jours se poursuit inexorablement en direction de l’apocalypse, une jeune fille, pratiquement réduite en esclavage, et un seigneur magnifique, se rencontrent — un peu brutalement il est vrai.

Le lecteur éprouve bien sûr de la sympathie pour le jeune couple et ses quelques amis, et se prend à espérer un miracle de Terra pour retarder la fin promise. Les derniers enfants de la Terre survivront-ils ? L’auteur, Victor Dixen, est très sensible, comme tous les jeunes gens de sa génération, au mal que les générations précédentes ont infligé à la nature, notre mère à tous.

Quel châtiment mériterions-nous de subir selon lui ? Et aussi, l’amour des héros du roman lavera-t-il l’insulte faite au vivant ? Dans un tel monde ravagé, une deuxième chance sera-t’elle donnée à cette humanité qui ne pense qu’à s’autodétruire ?

Dans son livre précédent, Cogito, l’auteur avait décidé d’une fin heureuse. Renouvellera-t-il l’expérience dans Extincta ? Dans Antigone, Sophocle dit : « S’il est bien des merveilles en ce monde, il n’en est pas de plus grande que l’homme »… Alors espérons !

Chronique de Marie-Christine ‘1562’ Bussière

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Roslend en trois tomes : Roslend, Trisanglad et Spria » de Nathalie Somers

La Seconde Guerre mondiale fait rage et le Blitz s’est abattu sur Londres. Lucan et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.