« Journal d’un Assasynth : Livres 1 à 4 » de Martha Wells

Dans ces quatre novellas qui représentent un peu plus de 500 pages, le narrateur est une SecUnit (Être synthétique asexué chargé d’assurer la sécurité et qui est à la frontière entre l’humain et le robot).

Petit à petit une conscience va s’éveiller en lui. Au début il ne rêve que d’une chose  : qu’on le laisse tranquillement télécharger et regarder en boucle des séries dont les célèbres « Feux de l’amour de l’espace  ».

Par la force des évènements il se choisit un nom, AssaSynth, et intervient dans un conflit opposant des corporations. Le lecteur rentre immédiatement dans l’intrigue. Il n’y a pas de temps mort, pas de longues descriptions de lieux ou de paysages, ce que j’apprécie particulièrement. L’auteure met l’accent sur la capacité de l’intelligence artificielle à avoir un libre arbitre. À lire pour passer vraiment de bons moments. À noter que les tomes 1 et 2 ont reçus plusieurs prix (Hugo, Nebula, Alex et Locus rien que cela !)

Livre 1 : Défaillances systèmes. AssaSynth doit protéger un groupe de scientifiques, mené par le docteur Mensah, chargé d’explorer une nouvelle planète destinée à la colonisation. Mais rien ne se passe comme prévu. Une corporation, GrayCris en l’occurrence, cherche à éliminer toutes les équipes présentes.

Livre 2 : Schémas artificiels. Après avoir quitté le docteur Mensah, AssaSynth veut se rendre sur RaviHyral, là où il a soi-disant massacré des clients avant d’accéder à la conscience. Il veut avoir des réponses, car après chaque mission les SecUnits sont en quelque sorte réinitialisées. Pour cela, il embarque sur un vaisseau cargo automatisé, EVE, qui va l’aider à se rapprocher de son humanité. Puis il se fait passer pour un humain augmenté chargé de protéger trois scientifiques qui veulent récupérer leurs travaux volés par leur employeur.

Livre 3 : Cheval de Troie. Il se rend sur la planète Milu pour trouver des preuves des activités illégales de GrayCris. Il sera confronté à plus fort que lui. Il fera la connaissance de Miki, bot de compagnie qui a également sa part d’humanité.

Livre 4 : Stratégie de sortie. AssaSynth apprend que GrayCris a enlevé le docteur Mensah pour cacher leurs activités illégales. Il décide d’intervenir.

Chronique de Christian ‘1217’ Hochet

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Danses aériennes » de Nancy Kress

Grand Prix de l’Imaginaire 2018, ce recueil est composé de 6 nouvelles et 5 novellas …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.