« Le Septième continent » de Norman Jangot

En ce début de XXIe siècle, la santé est au cœur de nos préoccupations et nous faisons tous attention à ce que nous mangeons, buvons, respirons…

Et la technologie se développe chaque jour un peu plus pour nous aider à mieux vivre. Des montres connectées nous informent de nos progrès sportifs, des calories absorbées…

Et si demain, la technologie allait plus loin ? Et si demain, nos inquiétudes sur notre santé devenaient plus radicales ? C’est dans un tel monde que vit Elias Kova, un jeune homme incapable de se passer de ses filtres nasaux, buccaux et intestinaux. Avec un tel arsenal de capteurs, il sait précisément ce qu’il ingurgite et régurgite, et mène sa vie pour qu’elle soit la plus saine possible.

À lui, la longue et heureuse vie, peut-être même la vie éternelle s’il fait bien attention, s’il contrôle parfaitement son environnement ! Mais voilà qu’un grain de sable vient mettre un terme à ses espoirs. Ses chimères ? Et il est entraîné dans une aventure qui bientôt le dépasse et remet en question toutes ses convictions.

Le Septième continent est un roman intelligent, plus anticipatif que science-fictif, une réflexion sur notre société et ce qu’elle pourrait devenir, un pamphlet contre ceux qui s’octroient le droit de diriger nos vies et ceux qui s’y abandonnent.

C’est également un roman d’action où les événements et intrigues s’enchaînent de plus en plus vite, jusqu’à nous laisser haletants dans les dernières lignes. Le style très particulier de l’auteur, percutant, drôle, fluide, constitue un véritable plaisir de lecture.

D’ailleurs, j’accorde une mention spéciale aux en-têtes de chapitre où l’humour noir de l’auteur domine et qui m’ont fait régulièrement éclater de rire et au personnage de Rosa, tête à claques plus vraie que nature. C’est donc un roman que je vous recommande sans hésiter et comme moi, à la toute fin, vous vous poserez sans doute cette question demeurée sans réponse : où est donc passé Roger ?

Chronique de Bénédicte ‘1328’ Taffin

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consulter aussi...

« Roslend en trois tomes : Roslend, Trisanglad et Spria » de Nathalie Somers

La Seconde Guerre mondiale fait rage et le Blitz s’est abattu sur Londres. Lucan et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.