« Les Sondeurs des sables » de Danielle Martinigol

Les Sondeurs des sables est une intégrale comprenant Les Sableux de Veddem et Les Hydrans d’Irgane, deux volumes édités au livre de poche jeunesse dans une collection pour les lecteurs d’une dizaine d’années.

L’intégrale, elle, est publiée sous le label Naos qui cible les adolescents et jeunes adultes. Dans Les Sondeurs des sables, on suit Gaïdy et Celian, deux sondeurs, c’est-à-dire des humains avec de forts pouvoirs de manipulations mentales.

Ne voulant plus être des pions et commettre des actes plus que discutables, ils fuient leur employeur respectif et se retrouvent par hasard sur le même vaisseau. Le trajet ne se déroule pas comme prévu. Ils atterrissent sur Veddem, une planète désertique oubliée où les sondeurs sont des natifs de la planète et non des humains.

Cette rencontre est le point de départ d’un space opera jeunesse/ado très réussi. La galerie de personnages s’étoffe petit à petit. Chaque protagoniste qu’il soit principal ou secondaire est crédible et bien construit. Les liens qui se tissent entre eux sont intéressants et la gestion de l’inconscience de certains est d’une grande finesse.

Cette intégrale peut être abordée comme un divertissement ou comme un prétexte à réflexions. Le lecteur est libre du type de lecture qu’il veut faire, mais dans les deux cas le texte fonctionnera. L’attachement à des personnages bien construits et l’intrigue prenante et rythmée permet une lecture plaisir. Les nombreuses thématiques abordées fournissent aussi des pistes de réflexion et la possibilité de faire un parallèle avec notre société actuelle.

Dans ce space opera, le thème de la colonisation est central avec tous les aspects qui en découlent : l’instauration d’une domination, les problèmes de discrimination, la prépondérance du racisme, la soumission intériorisée et l’envie de reprendre sa liberté….

L’aspect écologique n’est pas en reste avec la gestion et l’exploitation des ressources, les catastrophes naturelles et l’adaptation à son environnement. L’existence des sondeurs de différentes espèces sert à aborder les manipulations génétiques avec les conséquences inévitables qui en découlent quand on s’y adonne.

Et pour lier le tout, quoi de mieux qu’une bonne dose de guerre de pouvoir ? Ce qui marque encore une fois avec cette autrice, c’est sa capacité à développer des sujets importants de manière accessible et avec la sensation qu’autant de choses ne peuvent pas rentrer en si peu de pages.

À partir d’une idée assez classique, une fuite clandestine, l’autrice réalise un récit qui est à la fois une belle aventure et une mise en avant de préoccupations actuelles importantes. C’est un bon point d’entrée pour commencer la science-fiction.

Chronique d’Adeline ‘1865’ Kerner

A propos de Christian

L'homme dans la cale, le grand coordinateur, l'homme de l'ombre, le chef d'orchestre, l'inébranlable, l'infatigable, le pilier. Tant d'adjectifs qui se bousculent pour esquisser le portrait de celui dont on retrouve la patte partout au Club. Accessoirement, le maître incontesté du barbecue d'agneau :)

Consultez aussi...

« Les Retombées » de Jean-Pierre Andrevon

Lors d’une journée à la campagne, François, un célibataire trentenaire, est surpris par une catastrophe …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.